ESPACE TISANERIE ! Quelle est cette nouveauté ?

Cet espace s’appelle également SALLE de PAUSE, où simplement ZONE CAFÉ . Vous y êtes ? L’endroit où plein de gens se précipitent juste après avoir posé leurs affaires, ou même avant. En tout cas, un endroit hyper important dans le rythme du boulot, une partie de l’âme de votre boîte. N’ayons pas l’âme triste, ne perdons pas notre âme en bâclant l’ESPACE TISANERIE.
Avant d’attaquer sociologie et aménagement, parlons primaire, parlons ventre.

HAPPY MONDAY®, ou comment favoriser l’ouverture d’esprit

Le monde évolue, les tisanes côtoient désormais le café sans complexe. Le thé coexiste depuis longtemps avec le café, mais la tisane est une tendance moderne. C’est bon pour la santé, varié, ça plaît aux femmes. Et les femmes ont pris une sacrée place dans les entreprises. Ne nous trompons pas, entreprise et vie privée s’interpénètrent de plus en plus, et les entreprises ont intérêt à favoriser l’ouverture. Pour paraître sympathiques, accueillantes et à la page, à l’intérieur comme à l’extérieur. Et nous savons bien que la notoriété d’une entreprise vient pour partie de l’image véhiculée par ses collaborateurs, qui sont souvent ses premiers ambassadeurs.
Alors la bonne vieille ZONE CAFÉ a le devoir, l’obligation, de faire sa mue. Elle doit se rénover, si possible intelligemment, par de bons professionnels. D’autant que si nous parlons ventre, la Zone CAFÉ (pardon, l’ESPACE TISANERIE) doit aussi s’adapter aux nouvelles mœurs culinaires, à la gourmandise. Distributeurs, moyens de réchauffer, de conserver, de consommer agréablement, la TISANERIE peut devenir une cuisine américaine, ce qui ne s’improvise pas.
Même simplissime, il faut y réfléchir pour favoriser les bonnes harmonies, les « bonnes ondes », celles qui vont transfigurer l’espace de vie.

HAPPY MONDAY®, ou comment combattre les grincheux

Gestionnaires, aux armes ! Tout cela coûte horriblement cher ! Parlons un peu économie. Aménager une SALLE de REPOS coûte évidement un peu plus cher qu’une cafetière dans le cagibi borgne dont on ne sait que faire. Ajoutons une bouilloire (pour le thé et les tisanes tendances) et le tour est joué non ? Mais le gestionnaire prendra sa calculette quand le DRH lui annoncera la énième démission pour raison de qualité du travail. Il aura vite fait le calcul, notre gestionnaire, qui se rangera alors à notre avis. D’autant que le gestionnaire, qui n’est pas du tout grincheux, mais un analyste exhaustif, essayera d’apprécier d’autres facteurs.
Il tentera de mettre en rapport des choses simples, comme le temps moyen des pauses café multiplié par le nombre moyen de pauses par jour multiplié par le nombre de jours travaillés (vous suivez ? C’est facile), avec une chose à l’impact compliqué à mesurer : le BIEN ÊTRE AU TRAVAIL.
Faisons d’emblée un constat : la pause est naturelle, un besoin physiologique. Rappelons-nous l’école qui colle du mieux possible aux phases d’attention actives et celles de ressourcement. De nombreuses études tendent à démontrer que le rendement augmente, jusqu’à un optimum, grâce aux pauses.
Pourquoi cet apparent paradoxe ? L’efficacité chute avec la fatigue, la routine et la morosité. Voilà une première partie de notre équation non linéaire : un peu de temps perdu en fait gagner parce qu’après, on va plus vite, plus juste et plus malin.
Ce qui est déterminant, c’est la qualité du temps.

HAPPY MONDAY®, ou comment améliorer la qualité du temps

Et oui, un bon aménagement améliore la qualité du temps. Physiquement, c’est tout bête : une meilleure circulation, de meilleures distributions entre les espaces limiteront les déplacements, les allers-retours, les errements. Mais le gain est surtout psychologique et sociologique. Revenons à notre ESPACE TISANERIE (je m’y suis fait, même si j’adore le café).
Psychologiquement,si je sais que je pourrai me réfugier en cas de grand stress ou de simple coup de mou dans une salle de repos accueillante, alors je viendrai travailler plus serein le lundi matin. Si en plus je sais que je pourrai y boire du café, ou du thé, ou même des tisanes, que j’aurai du choix , alors je me sentirai plus libre, plus à l’aise. Bon, je pense que je resterai sur le café, mais ce n’est que mon choix personnel, pas une contrainte, ce qui fait toute la différence. J’apprendrai même à discuter avec des buveurs de thé : on peut penser qu’ils ne sont pas comme moi, mais complémentaires. Bref, chacun sera plus heureux d’avoir à disposition un lieu agréable pour faire « pouce ».
Sociologiquement, je viens d’aborder le mélange des genres, la diversité. Café, thé, tisane, même combat : la socialisation dans un espace neutre qu’on s’approprie collectivement. Au-delà de nos boissons chaudes, contribuons à améliorer l’âme de notre boîte en partageant le temps, les nouvelles, les idées. C’est notre besoin primordial d’être humain. Car le temps du partage et de l’échange social, c’est du temps puissance dix.
C’est pourquoi 10 minutes de pause dans un chouette endroit à papoter avec les collègues suffisent à décupler l’efficacité du temps du travail. Mais il faut qu’il soit sympa, l’ESPACE TISANERIE, sinon j’irai boire mon café à l’extérieur, et tant pis pour l’âme de ma boîte, ce sera sans moi.

Contactez-nous au 04 75 30 22 54 et laissez l’esprit HAPPY MONDAY® vous envahir !

 

Sources photos Office Snapshot